Elisabeth Bourget Céramiste France


Elisabeth Bourget      Céramiste   France

( updated from 2013 )

—–

From the Earth of Greater Path …
Originally from Nantes, formally trained architect, one day Elizabeth chose the land rather than plans, studies and other urban planning projects.
Clay, whom is kneaded and works according to the technique of colombin and stamping. Elizabeth does not turns, but model it with her hands.
After vocational training in ceramics at the school of La maison de la terre Dieulefit and an internship at Anne Mangeot in Lyon, she opened her own studio in 1999. L’Atelier du Grand Chemin found its niche in a former school in the heart of the Valley of Pont de Boyon.
Attracted to the differences in matter, colors, textures and fishes and combined with the inspiration of the moment, the pieces are sometime figurative, sometime abstract.
Bowls, plates and small humorous figurines, but mostly menhirs of all sizes, they are the ones who have gotten her known and recognize as an artist. Created using colombins mounted in successive layers, they are in their form and color tone, a notion of geology, sedimentation … We find ourselves at the heart of the earth.             ( translation  Jacques Lanteigne )

—–

De la terre du Grand Chemin…

Nantaise d’origine, architecte de formation, un jour Elisabeth préféra la terre aux plans, études et autres projets d’urbanisme.

La terre d’argile, celle que l’on malaxe et travaille selon la technique du colombin ou de l’estampage. Elisabeth ne « tourne» pas, elle modèle.

Après une formation professionnelle aux métiers de la céramique à la Maison de la Terre à Dieulefit et un stage chez Anne Mangeot à Lyon, elle ouvre son atelier en 1999. L’Atelier du Grand Chemin a trouvé sa place dans une ancienne école, au cœur de la vallée de Pont de Boyon. C’est un lieu de création mais aussi d’accueil où elle organise régulièrement des stages de modelage et de céramique. Elisabeth participe à de nombreuses expositions ou manifestations de renom en France comme le Printemps des potiers de Bandol ou en Suisse, la Triennale de l’art de la céramique de Spiez.

Attachée aux différences de matières, de couleurs, terre brute ou polie, elle conjugue avec l’inspiration du moment le figuratif ou l’abstrait. Des bols, des assiettes, de petits personnages pleins d’humour mais surtout des menhirs de toutes tailles. Ce sont eux qui l’ont fait connaître et reconnaître comme artiste. Créés à l’aide de colombins montés en couches successives, ils portent en leur forme et dans la nuance des couleurs, une notion de géologie, de sédimentation… Nous sommes ici au cœur de la terre.

—–

Expérience

Céramiste – Atelier du Grand Chemin

 juillet 1999 – Poste actuel (13 ans 11 mois) Pranles

Mon travail est visible sur le site: http://www.elisaceramique.odexpo.com
2013 : Actuellement Maison des métiers d’Art (Espace Atelier D’art de France) à Pézénas
du 1er juillet au 6 septembre: « Fusion » Exposition collective de métiers d’art à la Maison du Parc à Jaujac (Ardèche)

2012 : – Salon des Métiers d’Art de Bordeaux
– Salon EUNIQUE (européen de la pièce unique) à Karlsruhe (Allemagne)
– « Just ceramics » exposition organisée par le Westwaldmuseum (Musée allemand de céramique)

2006-2011 : Marché de Potiers de Barjac (Gard) , Sens (Yonne), salons de la céramique à Gien et
Avon et expositions en Ardèche et à mon atelier.

2005 :  Exposition de peinture et sculpture à Thiais (Haute-Savoie, France)
Exposition d’art contemporain au Château d’Alba (Ardèche, France)
La Maison de la Tour à Vallaurie (Drome, France)

2004 :  Exposition de peinture et sculpture à Marnaz (Haute-Savoie, France)
« Jeune céramique » à Saint-Chamond (Loire, France)
« Céramique contemporaine » au Château de La Voulte (Ardèche, France)

2003 : Triennale de l’art de la céramique de Spiez (Suisse)

2002 : Festival d’Art de Gluiras (Ardèche, France)

2001 : Printemps des Potiers de Bandol (Var, France)

1993 : Concours de céramique (thème du cendrier), musée de Carouge (Suisse)

Formation :
 
1975 – 1986 
U.P. Architecture de Nantes, U.P.6 Architecture de Paris
Architecte
Après une 1ère année aux Beaux-arts à Nantes, parallèlement à mes études d’architecture, j’ai fait une licence de Biologie végétale à Nantes et Orsay.
 
1977 – 1981
Fac de Sciences à Nantes et à Orsay
licence biologie végétale et CES Ecologie approfondie

1997 : Formation professionnelle aux métiers de la céramique à la Maison de la céramique de Dieulefit (26).
1999 : création de l’atelier du Grand chemin

—–

Artist authorship + no commercial use + no modification          

 Copyright ©Elisabeth Bourget

Vitrinart      © Copyright 2012-2016   All right reserved

 —–

 

 http://elisaceramique.blogspot.fr/

https://www.facebook.com/elisabeth.bourget.1/

 http://fr.linkedin.com/pub/elisabeth-bourget/33/269/62b

—–

CLICK ON THE IMAGES OF THE GALLERY TO GET THE CAROUSEL. THE IMAGE DEFINITIONS ARE THOSE OF THE AUTHORS

—–

 

—–

Artist authorship + no commercial use + no modification          

 Copyright ©Elisabeth Bourget

Vitrinart      © Copyright 2012-2016   All right reserved

Publicités

VERONIQUE MARCHAND ARTIST CERAMIC FRANCE


VERONIQUE MARCHAND   ARTIST CERAMIC    FRANCE

With this regard, it was chosen, adopted, tamed … It is not that craft or an art, it is also a mode of expression, and a material, a medium. Each person in his / her own modes of expression, and his / her mediums. For me, it’s my art, my craft and my mode of expression in its own right … I could say I’m a ‘graphic volume! « This is a transcript of my perception of the human race, his body, his world, his mind.

Our feelings, our perceptions, our differences, our inequalities, our different realities, our gear, our constructions everything is not necessarily tangible, visible, which can be volatile, hidden, camouflaged … so much wealth that we underestimates that concerns me … is denied. a container that is closed, hollow or open on all sides, symbolizes a shell, skin, inside and / or outside.

Engravings and prints by way of patterns are ubiquitous, such marks of life, the passage of time, they enrich or mark something for a moment, our bodies and our environment … The contrasts between the grain, polished, gloss, matt or satin, reinforce or support the presence of the other.

———-

Avec cette matière, on s’est choisies, adoptées, apprivoisées… Ce n’est pas que de l’artisanat ou qu’un art, c’est aussi un mode d’expression, et une matière, un médium. Chaque personne à son/ses propres modes d’expression, et son/ses médiums. Pour moi, elle est mon art, mon artisanat, et mon mode d’expression à part entière…Je pourrais dire que je suis « une graphiste en volume » ! C’est une transcription de ma perception du genre humain, de son corps, de son monde, de son esprit.

Nos sentiments, nos perceptions, nos divergences, nos inégalités, nos différentes réalités, nos engrenages, nos constructions tout ce qui n’est pas forcément palpable, visible, ce qui peut être volatile, caché, camouflé… autant de richesses que l’on sous-estime, que l’on nie… m’interpelle.Un contenant qu’il soit fermé, creux ou ouvert de toute part, symbolise une enveloppe, une peau, l’intérieur et/ou l’extérieur.

Les gravures et les empreintes en guise de motifs sont omniprésentes, telles les marques de la vie, le temps qui passe, elles viennent enrichir ou marquer un passage, un instant, notre corps et notre environnement…Les contrastes entre le grain, le poli, le brillant, le mat ou satiné, renforcent ou appuient la présence de l’autre.

Expositions :

2012

  • « Secrets et confidences », Journées Portes ouvertes des Artisans nocéens, Neuilly plaisance 93
  • Galerie « Artistic Garage » à Neuilly sur Marne 93

2011

  • Galerie « Artistic Garage » à Neuilly sur Marne 93
  • « les 2C » – Exposition commune avec le calligraphe Mohammed Elbaz, Neuilly Plaisance 93
  • « Salon des Métiers d’art et de l’Artisanat », Nogent sur Marne 94 à la scène Watteau.
  • « De l’Imaginaire au Réel » avec Michelle Prévot Martial, Montfermeil 93
  • « Festival Céramique 4ème édition », Village Mouffetard Paris 5ème

2010

  • « Exposition commune » chez Géraldine le Moal, MONTREUIL 93
  • « Exposition commune » à l’Atelier Véma avec Pooja Bieri et Géraldine le Moa, Neuilly Plaisance 93
  • « Salon des Métiers d’art et de l’Artisanat », Nogent sur Marne 94
  • « Journée portes ouvertes » des ateliers de Neuilly Plaisance 93
  • Marché de Potiers de Melun » port  fluvial de la reine blanche 77

Artist authorship + no commercial use + no modification           Copyright ©Véronique Marchand

Vitrinart      © Copyright 2012-2013   All right reserved  

à coeur ouvert (640x427)MARCHAND

argés cyclope bague (640x480)MARCHAND

détails argés (640x480)MARCHAND

se faire la belle du dessus (1) (640x480)MARCHAND

éclaireur éclairé 5 (480x640)MARCHAND

ilot de rêves d'encre (480x640)MARCHAND

avoir des yeux au bout des doigts (427x640)MARCHAND

écoeurché (427x640)MARCHAND

houpe linedote bleu (427x640)MARCHAND

profondeur du regard 3 (427x640)MARCHAND

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.ateliervema.fr/

https://www.facebook.com/vero.marchand.10

CLIQUER SUR UNE DES IMAGES DE LA GALERIE POUR OBTENIR LE CARROUSEL. LES DEFINITIONS D’IMAGE SONT CELLES DES AUTEURS

CLICK ON THE IMAGES OF THE GALLERY TO GET THE CAROUSEL.THE IMAGE DEFINITIONS ARE THOSE OF THE AUTHORS

DIAPORAMA :  46 PHOTOS

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour tous les artistes , je vous invite à visiter leur propre site pour connaitre biographie , techniques, parcours d’expositions. Et à laisser des commentaires. Merci.

For all artists, I invite you to visit their site to know  biography,  techniques, career exhibitions. And leave comments. Thank you.

Artist authorship + no commercial use + no modification           Copyright ©Véronique Marchand

Vitrinart      © Copyright 2012-2016   All right reserved

Ljiljana Antic Libra ceramist Serbia


Ljiljana Antic Libra    ceramist      Serbia

(updated from 2013)

——
Artistes solidaires auprès des plus démunis gérés par Vitrinart. Les commissions sur les ventes alimentent la structure juridique. Vitrinart accompagne les soins médicaux et de confort des artistes et des populations les plus démunis .
Artists in solidarity with the poorest run by Vitrinart. Commissions on sales supply the legal structure. Vitrinart supports medical care and comfort of artists and the poorest populations.

 

—–

Oeuvres en vente-Artworks for sale-Obras en venta

—–

FLORA- ceramic sculpture, unique,

48cm.hight    2000 Euros

FLORA - ceramic sculpture, unique, 48cm.hight    2000 Euros

HOLLY WARRIOR-ceramic sculpture, unique,

60 cm. hight   2500 Euros

HOLLY WARRIOR-ceramic sculpture, unique, 60 cm. hight   2500 Euros

——

Rođena u Beogradu 1956. godine. Posle završenog ekonomskog fakulteta odlazi u Ameriku gde završava studije slikarstva i vajarstva na CORCORAN SCHOOL OF ART – Washington D. C. , u klasi profesora Voje Stamenića, tadašnjeg profesora na UNIVERSITY OF MARYLAND i začetnika pravca psihorealizma. Član ULUPUDUS-a, učesnik majskih i oktobarskih likovnih salona, brojnih slikarskih kolinija, a od 1990. godine pridruženi član likovne grupe MEDIALA. Trenutno živi i radi u Pančevu, u svom umetničkom ateljeu u Topličkoj 4A.

——

Née à Belgrade en 1956. Après l’achèvement de la faculté d’économie est allée en Amérique où elle a complété des études en peinture et la sculpture à CORCORAN School of Art – Washington DC, sous le Professeur Vojo Stamenic, ancien professeur à l’Université du Maryland . En 1990, membre associée du groupe d’art médiala. EIle vit et travaille actuellement à Pancevo, dans son studio artistique dans Toplica 4A.

——

BIOGRAPHY:

Born in Belgrade in 1956. After completion of the economics faculty went to America where he completed studies in painting and sculpture at CORCORAN School of Art – Washington DC, under Professor Vojo Stamenić, former professor at the University of Maryland and the originator direction psihorealizma. Member ULUPUDUS, participant of the May and October art salon, a number of painting colony, and in 1990 an associate member of the art group Medial. He currently lives and works in Pancevo, in its artistic studio in Toplica 4A.

EXHIBITIONS:
Most important – Museum of Voivodina, Novi Sad, Serbia 2003.
Louvre, Paris, SALON 2007 SNBA
Museum of contemporary art, Monastir, Tunisia,2010
Museum of serbian history, Belgrade, 2011
many exhibitions and art- colonies in Serbia
Her creations were exhibited at numerous exhibitions  in Serbia and abroad, and are part of collections in many museums.
ARTCRITIC
Ms. Antic s ceramic sculptures are marked by recognizable characteristics of secessions aestetics, and here she is at the right pleace, their stylized figural expression. In those precisely shaped and elegant forms there is typical secessions mix well thought of, almost stern righchesness and tisturbed anxiety of capricious asymetry as if there is a mitting and coegsistense of to natures, cosmic and humen, pure and holly, beauty of astral form and sinful sense of alive body.

For the stylie of ms. Antic s sculptures one could say that they represent the soul of decadency in the subtles way of the meaning of this world.     Georg  Kadievitch

——

Artist authorship + no commercial use + no modification           Copyright ©Ljiljana Antic Libra

Vitrinart      © Copyright 2012-2015   All right reserved

—–

https://www.facebook.com/svet.u.keramike

——

CLIQUER SUR UNE DES IMAGES DE LA GALERIE POUR OBTENIR LE CAROUSEL. LES DEFINITIONS D’IMAGE SONT CELLES DES AUTEURS

CLICK ON THE IMAGES OF THE GALLERY TO GET THE CAROUSEL.THE IMAGE DEFINITIONS ARE THOSE OF THE AUTHORS

——

Artist authorship + no commercial use + no modification           Copyright ©Ljiljana Antic Libra

Vitrinart      © Copyright 2012-2015   All right reserved 

Veronique Tiberge Artist France


Veronique Tiberge     Artist   France

( updated link from april 2013 )

depuis toujours, une furieuse envie de créer, de tracer, de gratter, d’écrire, de partager et de dire et de dire et de dire…

Expositions personnelles

* Du 18 janvier au 15 février 2015 :Exposition « Ours » Médiathèque de Villebon sur Yvette
* 14 et 15 septembre 2013 : Circuit des arts Mosaïque. Ateliers portes ouvertes à Orsay et sa région.
* Du 5 au 27 septembre 2012 : ExpositionUn mois, Une expo à la Mairie D’Orsay, avec Henri Hadida, sculpteur : Encres sur toiles, Encres sur papier, galets peints
* Du 14 février au 25 Mars 2012 :Exposition au Canapé, Gif sur YvetteEncres sur toiles, Encres sur papier, Sculptures, galets peints

Expositions collectives

* Septembre 2014 : Exposition des sculpteurs de Mosaïque – La Crypte Orsay
* Mars 2014 : « Arbres » Exposition municipale – La Bouvêche Orsay
* Décembre 2013 « Marché des artistes de Mosaïque » La Bouvêche Orsay
* Novembre 2013 : Exposition de sculptures – Villebon sur Yvette
* Septembre 2013 : Exposition des sculpteurs de Mosaïque – La Crypte Orsay
* Mai 2013 : « Fenêtres » Exposition de l’association Mosaïque – La Bouvêche Orsay
* Mars 2013 : « Lumière » Exposition municipale – La Bouvêche Orsay
* Décembre 2012 « Marché des artistes de Mosaïque » La Bouvêche Orsay
* Mai 2012: « Mythes et Symboles » Exposition de l’association Mosaïque – La Bouvêche Orsay
* Mars 2012 : « Masques » Exposition municipale – La Bouvêche Orsay
* Septembre 2011 : Exposition des sculpteurs de Mosaïque – La Crypte Orsay
* Mai 2011 : « Courbes » Exposition de l’association Mosaïque – La Bouvêche Orsay
* Mars 2011 : « Au fil de l’eau » Exposition municipale – La Bouvêche Orsay
* Octobre 2010 : Exposition des sculpteurs de Mosaïque – La Crypte Orsay
* Mai 2010 : « Empreintes » Exposition de l’association Mosaïque – La Bouvêche Orsay
* Septembre 2009 : Exposition des sculpteurs de Mosaïque – La Crypte Orsay

 Artist authorship + no commercial use + no modification           Copyright ©Véronique Tiberge

Vitrinart      © Copyright 2012-2015   All right reserved

Véronique Tiberge Artiste   january  2015

Véronique Tiberge Artiste   february  2015

http://oeuvresverotib.blogspot.fr/

https://www.facebook.com/VeroniqueTibergeArtiste

CLIQUER SUR UNE DES IMAGES DE LA GALERIE POUR OBTENIR LE CARROUSEL. LES DEFINITIONS D’IMAGE SONT CELLES DES AUTEURS
CLICK ON THE IMAGES OF THE GALLERY TO GET THE CAROUSEL.THE IMAGE DEFINITIONS ARE THOSE OF THE AUTHORS

Artist authorship + no commercial use + no modification           Copyright ©Véronique Tiberge

Vitrinart      © Copyright 2012-2015   All right reserved

Shih Chi-Yao POTTER TAIWAN


Shih Chi-Yao    POTTER   TAIWAN

( updated link from 2014-05 )

All my thanks to Shih Chi Yao for his support to Vitrinart for past two years,
by broadcasting the link of this modest virtual art gallery

Tous mes remerciements à Shih Chi Yao pour son soutien à Vitrinart , depuis deux ans,
en diffusant le lien de cette modeste galerie d’art virtuel

我的一切都归功于Shih螭尧对他的支持Vitrinart过去两年
传播链接,这个小小的虚拟艺术画廊

 

作者學經歷:日本早稻田大學法學部畢業日本早稻田大學留學生總會機關誌發行人兼總編輯台灣台中 »早稻田英日語學校 »創辦人台灣台中 »早稻田文教事業 »創辦人
Description
施繼堯長石陶是以志野、黑曜、藍衣為三大主軸。多數作品皆以手捻及手製陶板來完成,因此相當費時及費工,燒成時間為48至72小時,其間必需依燒成溫度而不斷調整還原氣氛。為了增加長石的潤度及秞質的變化,作者以數以百計的試片不斷地繼續實驗,並以數十種類的秞式來燒成。志野對於作者是一個起端,「加藤唐久郎 志野」則是一個永遠的目標,志野特有的「蟲蛀」及從秞的深處微微透出的紅─「火色」,具有美人肌膚般的白皙並時而粗礦地像個野武士。施繼堯認為志野可分為「女性志野」與「男性志野」,鈴木藏志野為前項,而唐久郎志野為後項。作者嘗試能使其合而為一,一個作品中能因長石的潤度而達成女性志野的溫柔面,也因為作者獨特的蟲蛀而表現出男性志野的豪邁感。作者並不停留在志野的突破上,而是以長石秞為基礎,繼續挑戰新秞的調配與燒成,其努力成果為:黑曜與藍衣,「黑曜」從外觀看來像似天目與志野的合成體,然而因為黑曜秞的敏感度極高,因其燒成法、溫度調控以及還原氣氛的異同,而能導至完全不同的結果。這種新調配的秞藥可讓作者吃足了苦頭,然而也符合了作者喜愛挑戰與創新的個性。從黑曜到油滴黑曜乃至黑曜白流,甚至在黑曜上施以圖形的白流紋樣。除此,還可以三大主秞間的相互組合來達成多樣性。黑曜志野、藍衣志野、志野黑曜、藍衣黑曜、志野藍衣、黑曜藍衣等八種。
「藍衣」帶有古藍染的氣息,讓人有種幽冥的感覺。初代藍衣像似藍色系的鼠志野,然而在作者不斷改變秞式的努力下,似乎自成一格。施繼堯長石陶的每件作品皆有不同的風韻與多層次變化的秞色。每件作品皆是作者費時費心的成果。作者參展歷:2008 陶野人文藝術展展廳個展
2009 國立中正大學邀請展
2009 當代茶具設計展聯展
2009 台中市文化局個展
2010 台中市傳妥美術館個展
2010 日本陶藝邀請展
2010 台中縣立港區藝術中心個展
2011 台北天母大葉高島屋個展
2011 高雄左營新光三越個展
2011 台灣茶具新意聯展
2012 新北市鶯歌陶瓷博物館個展
2013 高雄市文化局個展
2014台中市葫蘆墩文化中心(豐原)個展
2016台南市文化中心個展

Of education and experience: Taichung, Taiwan, Taichung, Taiwan, Japan’s Waseda University, graduated from the Law Department of Waseda University International Student Association authorities Chi publisher and editor-in-chief of the « Waseda English school founder Waseda Education Corp. founder
Description
Shiji Yao of feldspar Tao is Shino, Obsidian, blue for the three spindle. To most of his works begin with hand twist and hand pottery plate, so very time consuming and labor, the firing time is 48-72 hours, during which must be constantly adjusted according to the sintering temperature reducing atmosphere. In order to increase the feldspar dampening You a qualitative change of hundreds of specimens continue to proceed with the experiment, and firing dozens of kinds of You type.

Shino for of a Qiduan, « of Kato Tang Jiulang Shino » is a goal forever, the Shino unique « infestation » and red slightly, revealed from the depths of a You ─ « fire color », like beauty skin white and sometimes coarse ore ground like a wild warrior. Shi Jiyao think Shino can be divided into female Shino male Shino Suzuki possession Shino as in the preceding paragraph, items Tang Jiulang Shino for the post. The author attempts to enable it to be one, a work can be reached due to the dampening of the feldspar women Shino gentle face, but also because of the unique infestation showed male Shino heroic sense.

The author does not dwell on Shino breakthrough, but feldspar You continue to challenge the new deployment and firing of You, the results of their efforts: Obsidian and the blue shirt, Obsidian from the appearance they seem Tianmu its firing method, temperature regulation, and to restore the atmosphere of the similarities and differences with the the Shino synthetic body, however, because of the high sensitivity of the Obsidian You, and can lead to completely different results. You drug of this new deployment allows the author much suffering, however, in line with the personality of favorite challenges and innovation.

Flow from Obsidian to oil droplets Obsidian even Obsidian White, and even to impose graphic white flow patterns Obsidian. In addition, it can be combined with each other between the three main You to achieve diversity. Obsidian Obsidian Shino, blue Shino, Shino, blue Obsidian, Shino in Blue, Obsidian in Blue eight.
In Blue « with the atmosphere of the ancient blue dye, people kind of nether feeling. The early generation of blue clothes and they seem to be the Blue Mouse Shino, of changing You efforts, however, seem to sui generis.

Shi Jiyao feldspar pottery works You all different charm with multi-level changes color. Each piece are the results of time-consuming bother.

translation Chinese => english   google translation

EXHIBITIONS

2008 Tao Ye Arts and Humanities solo exhibition hall
2009 Exhibition of National Chung Cheng University
2009 Tea Contemporary Design Exhibition Exhibition
2009Taichung City Cultural Affairs Bureau Exhibition
2010 Taichung City Art Gallery  Exhibition properly pass
2010 Exhibition of Japanese pottery
2010 Taichung County Seaport Art Center exhibition
2011 Taipei Tianmu big Takashimaya Exhibition
2011 Kaohsiung Zuoying Mitsukoshi Exhibition
2011 Exhibition of Taiwan Tea novelty
2012 New Taipei City Yingge Ceramics Museum Exhibition
2013 Exhibition of Cultural Affairs Kaohsiung City
2014 Taichung City Cultural Center Huludun ( BBCA ) Exhibition
2016Tainan City Cultural Center Exhibition

 —

Artist authorship + no commercial use + no modification           Copyright ©Shih-Chi-Yao

Vitrinart      © Copyright 2012-2015   All right reserved

SHIH CHI YAO  2014

SHIH CHI YAO 3

SHIH CHI YAO 2014 1

SHIH CHI YAO 2014 2

SHIH CHI YAO 2014 10

SHIH CHI YAO 2014 12

SHIH CHI YAO 2014 13

SHIH CHI YAO 2014 19

SHIH CHI YAO 2014 20

SHIH CHI YAO 2014 17

SHIH CHI YAO 2014 21

SHIH CHI YAO 2014 22

 

——

https://www.facebook.com/pages/Shih-Chi-Yao/140036712782991

——-

Cliquer sur l’image pour obtenir le carrousel. Les définitions d’images sont celles des auteurs.

Click on the images to obtain the carousel.

——

Artist authorship + no commercial use + no modification           Copyright ©Shih – Chi – Yao

Vitrinart      © Copyright 2012-2015   All right reserved

——-

Tous mes remerciements à Shih Chi Yao pour son soutien à Vitrinart , depuis deux ans
en diffusant le lien de cette modeste galerie d’art virtuel
All my thanks to Shih Chi Yao for his support Vitrinart past two years
by broadcasting the link of this modest virtual art gallery
我的一切都归功于Shih螭尧对他的支持Vitrinart过去两年
传播链接,这个小小的虚拟艺术画廊

Evelyne Galinski Sculptor France


Evelyne Galinski    Sculptor     France

( updated from 2013-03 )

Evelyne Galinski’s sculptures do not leave indifferent.
For some, they reflect human finitude and death impossible to tame.
For others, they are the fruit of a spiritual quest, where the bodies seem to seek ecstasy in a levitation to an unknown destination.
Or the perception of familiarity in the body gestures carved work shows a simple everyday trying to be connected.
Many other aspects appear in the sculptures by Evelyne Galinski, for example when laying a hand on the head with protection of a child. Latter, or another, ends up with a book open on her lap, and concentration in a peaceful, discovers something that we will never know. (extract texte above)

—-

Les sculptures d’Evelyne Galinski ne laissent pas indifférent.
Pour certains, elles témoignent de la finitude humaine et de la mort impossible à apprivoiser.
Pour d’autres, elles sont le fruit d’une recherche pirituelle, là où les corps semblent chercher l’extase , dans une lévitation vers une destination inconnue.
Ou bien, la perception d’une familiarité, dans la gestuelle des corps sculptés,montre le labeur d’une quotidienneté simple qui cherche à être reliée.
Bien d’autres aspects apparaissent dans les sculptures d’Evelyne Galinski, lorsque par exemple une main se pose avec protection sur la tête d’un enfant .Celui-ci, ou un autre, se retrouve avec un livre ouvert sur les genoux et, dans une concentration paisible, découvre quelque chose que nous ne saurons jamais. 


Mon propos vise un aspect remarquable qui semble être le fil de toutes les sculptures d’Evelyne Galinski.
Il touche à l’universel, c’est-à-dire au plus intime de nous-même, et d’un autre côté rencontre l’actualité afin d’éclairer notre  contemporanéité.
L’artiste est toujours dépassé par son œuvre.
Son talent devient canal d’un réel qui lui permet à son tour
de poursuivre la transformation de l’œuvre.
Que regardons-nous lorsque le regard caresse les sculptures ?
Nous ne le savons pas vraiment. Cette caresse des yeux,prélude de la jouissance, peut être à la fois une extase ou une chute, dont l’étrangeté est l’aiguillon.
Evelyne Galinski sculpte des corps singuliers.
Ils viennent tous d’un monde difficile à définir.
D’un monde qui pour nous occidentaux n‘est pas familier.
Les corps sont à peine voilés ; pourtant rien n’éveille chez celui qui regarde un désir érotique.
Le voile a un attrait particulier ; il peut se densifier et devient sous les doigts de l’artiste un vêtement de lambeaux, comme si la créatrice cherchait à orienter notre regard non vers l’habit mais vers autre chose.
Les yeux des personnages sont clos. Ce qui se passe ne nous est pas donné à voir. Nous ne pouvons que rester au bord, être touchés ou refuser de l’être. Dans un certain sens, ce que nous voyons est quelque chose qui est en train de disparaître.
Un mouvement interne semble désir de transformation,
comme dans le devenir  papillon de la chrysalide.

Les sculptures d’Evelyne Galinski témoignent de ce passage, de cet entre-deux qui n’est déjà plus le passé, qui n’est pas le présent — par la poussée de la métamorphose — et qui ne laisse pas pour le moment envisager l’avenir sous des traits précis.
Ce qui importe dans l’œuvre est justement ce que l’artiste n’a peut-être pas prévu.
La maïeutique n’est pas spectaculaire, elle concerne l’être
qui dans le silence et le repli cherche sa mesure d’une naissance toujours à interroger.
La sculpture est un des médiums qui, sous l’inspiration de l’artiste, creuse par petites touches l’accouchement d’une œuvre qui apparaît sans jamais être saisie.
A l’heure des bouleversements mondiaux écologiques,
sociaux et politiques, l’œuvre d’Evelyne Galinski nous rappelle que tout changement vers un nouvel état, qu’il soit intime ou public,passe par la déprise et la nudité de l’esprit.

Strasbourg , le 31 décembre 2009-Francine Caspar

—-

Le sens de l’œuvre de Evelyne Galinski est double, énigmatique et hermétique. Il est plein de résonances orientales, la méditation transcendantale, des archétypes qui nous rapprochent du Tigre, de l’Euphrate, du Nil, du Tibet, du Machu Picchu, de l’ Étrurie, Latium aux Cyclades. Elle me rapproche de Yavé , du Messie, de Bouddha, de l’art roman et médiéval, Shakespeare (les amants de Vérone et Ofelia), du symbolisme et du romantisme. Et avec tout cela, il purifie une texture rude, dure, de textures épaisses mais paradoxalement légère et gracieuse, énigmatique, farouchement originales et d’une grande beauté.

On y trouve également le nirvana la lévitation , l’asomption et la venue d’un messie sur terre. Mais aussi des chants, des prières, des psalmodies, des mantras et védiques, enveloppés dans des  gazes et nuages de fils métalliques. Ce que modèle E.Galinski sont un rêve, une émotion condensés et exprimés dans un moment spirituel unique qui est en même temps un début et une fin ; Genèse et Apocalypse ; Alpha et l’oméga de l’existence humaine.

 Le modèle ethnique est bien sûr fortement oriental, mais je ne connais  pas sa philosophie et les sources où elle s’abreuve. Le comportement et la présence de ses figures énigmatiques, rappellent les divinités des anciens cultes : déesses, petits dieux, romain Lares, bienfaiteurs de génies. Têtes, masques  de femmes offrant un caractère votif. C’est une iconographie éclectique, païenne et chrétienne à la fois. Les êtres ailés, sont-ils des anges bibliques ou Icare qui s’est multiplié, enveloppé et coincés entre des volutes de métal ? Toute l’œuvre est un arcane ; énigme pure d’une beauté rare et singulière. C’est le sourire étrusque caché et contenu, mis sur les lèvres du Sphinx.

 Les gestes de sa statuaire sont déterminés avec une grande sobriété, la disposition des bras croisés sur la poitrine attire mon attention : cela correspond t-il à un salut, une soumission ou à une adoration ; mais nous pourrions aussi la  traduire comme une posture rituel d’une cérémonie funébre.

 Nous ne savons pas du tout, si nous sommes devant  un épisode de vie ou de mort : certains verront des cadavres / momies qui se recomposent tentant leur résurrection. D’autres par contre penseront malgré les ligatures et les gazes que ces êtres viennent tout juste d’être modelés par dieu et la seule chose qu’ils attendent c’est un souffle, une impulsion divine qui les remplissent de vie.

—-

 

Qu’est-ce que ressusciter de son vivant même, qu’est-ce que renaître à la vie ? Telles sont les questions que chuchotent – à qui à des oreilles pour entendre – les œuvres d’Evelyne Galinski. Car envers et contre les signes de mort qui hantent son univers (les suaires, les corps décomposés), envers et contre l’atmosphère de tombe et le sérieux que propagent autour d’elles ses sculptures, c’est toujours vers une sorte de lumière incolore que semblent vouloir se tourner leurs yeux fermés. Mais cette lumière – cette sagesse de l’ombre – d’où vient-elle ? voilà le mystère sur lequel nous voudrions méditer en compagnie de cette artiste.

par Frédéric-Charles Baitinger

« Jésus cria d’une voix forte : Lazare, sors ! Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Puis Jésus dit à ceux qui l’entouraient : Déliez-le, et laissez-le aller. »          
                                      Evangile de Jean

Telle une alchimiste de la condition humaine partie en quête d’une pierre philosophale capable de convertir en or la matière noire de ses peurs, les figures qu’invente Evelyne Galinski ont ceci de particulier qu’elles sont capables d’évoquer dans l’esprit de qui les contemple avec piété, des sentiments de nature contraires. A la fois figures de la terre (arborant les signes de la finitude) et figures du ciel (soulevées par un élan vers la divinité), c’est toujours marquées du sceau paradoxal de cette impossible rencontre des contraires que ces sculptures s’offrent à nous.

Bien plus proche, en cela, de la dynamique de la croix chrétienne (dont la fonction est de représenter la rencontre du devenir (de l’immanence) et de l’éternité (de la transcendance) en un Instant paradoxal) que d’une représentation au contenu figé, les œuvres d’Evelyne Galinski se tiennent sur une ligne fragile où les contraires se fécondent en passant l’un dans l’autre. Voilà pourquoi il peut parfois sembler si difficile d’évoquer ce qu’ont de spécifique ces œuvres sans, dans le même temps, avoir la sensation de les trahir – de les profaner. Car il est bien clair que la contradiction qu’elles abritent, telle une plaie ouverte ne cessant de saigner, réclame de la part de ceux qui voudraient s’en approcher avec vérité, de ne jamais rabattre sur un seul membre de l’alternative, le mouvement qui les fonde.

Ni vraiment vivantes, ni toute à fait mortes, c’est à l’image que se faisaient les grecs du sommeil, plutôt qu’à la croix chrétienne, que nous voudrions faire référence pour conclure notre méditation sur ces sculptures d’au-delà. Car si les grecs se faisaient de la mort l’idée d’un sommeil prolongé, ce n’est que dans la mesure exacte où ils se doutaient que la mort ne s’opposait pas tant à la « vie vivante » qu’à la « vie morte » – autrement dit, qu’à la vie en tant qu’inconscience, que réclusion volontaire dans le rêve : que vie ayant choisi, de son vivant même, le confort de la tombe et l’exil de la nuit.

Or, face à un tel exil – face à une telle nuit, les êtres qui peuplent l’univers spirituel d’Evelyne Galinski nous délivrent, avec une force plastique hors du commun, le sens que peut avoir, aujourd’hui, l’idée d’éveil, et plus profondément peut-être, l’idée de renaissance. Car si la figure de Lazare (sortant du tombeau) représente bien une certaine idée de la mort en vie, elle n’en reste pas moins aussi le paradigme d’une vie s’arrachant aux artifices de la vie morte et marchant (enfin) vers la lumière d’une vie pleinement vivante.

———-

EXPOSITIONS / EXHIBITIONS

-Septembre 1999
exposition personnelle aux Docks à Marseille
-Novembre 2000 
exposition collective pour les trente ans de la galerie Sordini à Martigues
-Avril/mai 2001 
exposition à la galerie Sordini à Marseille
-Juin 2002 
exposition à la mairie du 9ème à Marseille en partenariat avec la galerie
Sordini
-Décembre 2002 
exposition collective à la galerie Bachs-Scherrer à Lyon
-Juin 2003 
exposition galerie Sordini à Marseille
-Septembre 2003 
ARTENÏM avec la galerie Bachs-Scherrer
-Mars 2004 
exposition à la galerie Bachs-Scherrer à Lyon
-Du 9 avril au 7 mai 2004 
exposition à la galerie Jean-Claude Simon, au Conseil Général de la Haute
Loire
-Juin, juillet, août, septembre 2004 
exposition à la Croisée des Arts à Albi
-Septembre 2004
exposition à la galerie Claudine Legrand à Paris
-Janvier 2005
exposition à la galerie Claudine Legrand à Paris
-Janvier 2005 
salon d’art contemporain de Stasbourg avec la galerie Bach-Scherrer à Lyon
-Juin 2005 
exposition galerie Sordini à Marseille
-Décembre 2005 
exposition à la galerie Claudine Legrand à Paris
-Avril 2006
exposition à La belle histoire à St Etienne
-Mai 2007
exposition à la galerie Sordini à Marseille
-Juin 2007
exposition à La belle histoire à St Etienne
-Décembre 2007
exposition à la galerie Claudine Legrand à Paris
-Avril 2008
European Lille Artfair avec la galerie D’Haudrecy (Knokke – Belgique)
-Août 2008
exposition à la galerie D’Haudrecy (Knokke – Belgique)
-Novembre 2008
exposition à la galerie du septentrion à Lille
-Mai-juin 2009
exposition à la galerie des Emibois en Suisse
-Décembre 2009
exposition à la galerie Sordini à Marseille
-Mai-juin 2010
exposition à la galerie Richard Nicolet à Oppède en Lubéron
-Juin-juillet 2010
exposition à la galerie Sens intérieur à Port Cogolin
– salon d’art contemporain St’art 2010
avec la galerie Richard Nicolet à Oppède en Lubéron
– salon d’art contemporain Linéart 2010
avec la galerie D’Haudrecy Knokke – Belgique
-Novembre – Décembre 2010
exposition à la galerie Françoise Souchaud à Lyon
-Décembre 2010 – Janvier 2011
exposition à la galerie du Septentrion à Lille
-Mars-avril 2011
exposition à la galerie Claudine Legrand à Paris
-Juin-juillet 2011
exposition à la galerie Sens intérieur à Port Cogolin
-Août Septembre 2011
exposition à la galerie D’Haudrecy (Knokke – Belgique)
– Septembre 2011
salon d’art contemporain ARTENÏM
avec la galerie Françoise Souchaud à Lyon
-Décembre 2011
salon d’art contemporain Linéart
avec la galerie D’Haudrecy Knokke – Belgique
-2012
– du 12 au 17 mars 2012 exposition collective « parlons d’eau » à la galerie
Sordini à Marseille dans le cadre du 6ème forum mondial de l’eau
– Juin 2012 exposition à la chapelle du grand couvent de Cavaillon avec la
galerie Richard Nicolet à Oppède en Lubéron
– 14 juillet 2012 installation dans le cadre d’une fête médiévale à ST Pal de
Chalencon
– Juillet août 2012 exposition au Conseil général du Puy en Velay.
– septembre 2012 exposition à la galerie Sens intérieur à Port Cogolin
– du 16octobre au 17 novembre  exposition à la galerie Sordini à Marseille
– du 8 novembre au 29 novembre  exposition à la galerie Claudine Legrand à Paris

2014
-exposition à la galerie Patrick Bartoli à Marseille
-exposition collective à la galerie Claudine Legrand à Paris
-exposition à la galerie Sens intérieur à Port Cogolin
-exposition à la galerie d’art actuel socles et cimaises à Nancy
-exposition au salon de sculpture de la Garnache

2013
salon d’art contemporain Art3F à Lyon
-expositions à La belle histoire à St Etienne
-expostion à imaginarium Symbialys à la Chaise Dieu

Artist authorship + no commercial use + no modification           Copyright ©Evelyne Galinski 

Vitrinart      © Copyright 2012-2015   All right reserved

http://evelynegalinski.com

http://parcours-arts-contemporains.blogs…

https://www.facebook.com/evelyne.galinski/sculpture

Art critic :   Angel MURIEL  Spain

El significado de la obra de Evelyne Galinsky es dual, críptico y hermético. Está lleno de resonancias orientales, de meditación trascendental, de arquetipos que nos aproximan al Tigris, al Eúfrates, al Nilo, al Tíbet, al Machu Picchu, a Etruria, al Lacio, a las Cícladas. Me acerca a Yavé, al Mesías, a Buda, a lo románico y lo medieval, a Shakespeare ( Los amantes de Verona y Ofelia ), al simbolismo y al romanticismo. Y con todo ello acrisola una obra áspera, dura, de gruesas texturas pero paradojicamente leve y grácil, enigmática, rabiosamente original y de gran belleza.

Encontramos en ella por igual nirvanas y levitaciones, asunciones y descensiones. Cantos, oraciones, salmodias y mantras védicos envueltos en gasas y nubes de alambres. Lo que modela y moldea E.Galinsky es un sueño, una emoción condensada y expresada en un único momento espiritual que es al mismo tiempo principio y fin; Génesis y Apocalipsis; Alfa y Omega de la existencia humana.

El modelo étnico es desde luego decididamente oriental, pero ignoro su filosofía y las fuentes donde bebe. La apostura y la presencia de sus enigmáticas figuras, recuerdan la de divinidades de cultos ancestrales : diosas, diosecíllos, Lares romanos, genios benefactores. Cabezas, máscaras y mascarillas de damas oferentes de carácter votivo . Es una iconografía ecléctica, pagana y cristiana a la vez . Los seres alados ¿son ángeles bíblicos o se trata de Ícaro que se ha multiplicado envuelto y varado entre remolinos de metal ?. Toda la obra es un arcano; puro enigma de rara y singular belleza. Es la sonrisa etrusca disimulada y contenida, puesta en labios de la Esfínge.

La gestualidad de su estatuaria se determina con gran sobriedad, me llama la atención la disposición de los brazos cruzados sobre el pecho : equivale a salutación, sumisión o adoración; pero también la podríamos traducir como pose ritual de una ceremonia fúnebre.

No sabemos del todo, si estamos ante un episodio de vida o de muerte : Unos verán cadáveres / momias que se recomponen intentando su resurrección. Otros en cambio pensarán a pesar de las ligaduras y de las gasas, que estos seres acaban de ser modelados por Dios y que lo único que esperan es el soplo, el impulso divino que les llene de vida.

The meaning of the work of Evelyne Galinsky is dual, cryptic and secretive. It is full of oriental resonances, transcendental meditation, of archetypes that we approach the Tigris, the Euphrates, the Nile, to Tibet, to Machu Picchu, in Etruria, in Latium, in the Cyclades. I about Yahweh, the Messiah, Buddha, the Romanesque and medieval, to Shakespeare (Lovers of Verona and Ophelia), symbolism and romanticism. And to all a work refines rough, hard, thick textures but paradoxically slight and graceful, enigmatic, fiercely original and beautiful.

We find it equally nirvanas and levitations, assumptions and descensiones. Chants, prayers, chants and mantras Vedic clouds wrapped in gauze and wire. What shapes and molds E.Galinsky is a dream, a condensed and expressed emotion in one spiritual moment that is both beginning and end; Genesis and Revelation; Alpha and Omega of human existence.

The ethnic model is decidedly Eastern course, but I do not know his philosophy and where drinking fountains. The poise and presence of their enigmatic figures, reminiscent of ancestral worship of deities: goddesses, little gods, Roman Lares, genii benefactors. Heads, masks and masks votive ladies bidders. It is an eclectic iconography, pagan and Christian at the same time. The winged creatures are they angels or biblical Icarus is wrapped and has multiplied stranded between metal swirls?. The whole work is a mystery; pure enigma of rare and unique beauty. Etruscan smile is concealed and contained, placed on the lips of the Sphinx.

The gestures of the statues is determined with great sobriety, I am struck by the position of the arms folded across his chest: equals salutation, submission or worship, but also pose could translate as a funeral ritual.

We do not know at all, if this is a slice of life or death: Some see bodies / mummies trying to recompose his resurrection. Others however think despite the bands and gauze, that these beings have just been shaped by God and that all they expect is the breath, the divine impulse of life that fills them.

CLIQUER SUR UNE DES IMAGES DE LA GALERIE POUR OBTENIR LE CARROUSEL. LES DEFINITIONS D’IMAGE SONT CELLES DES AUTEURS

CLICK ON THE IMAGES OF THE GALLERY TO GET THE CAROUSEL.THE IMAGE DEFINITIONS ARE THOSE OF THE AUTHORS

Artist authorship + no commercial use + no modification           Copyright ©Evelyne Galinski 

Vitrinart      © Copyright 2012-2015   All right reserved 

Bernard Metranve Sculptor France


Bernard  Metranve      Sculptor       France

( updated link from 2013-03 )

Focusing first on the line and purity of form, as did Arp and Brancusi, the sculptor is then directed towards sculptures wrapped about themselves like mummies (WINTER-SPRING – ECLOSION). Ribbons symbolized the life time and simultaneously implied, enclosed in the protective cocoon ….

In summary, four themes have occurred since 1988, the beginning of truly personal creations of the sculptor:

Sculptures wrap (1988-1992)
The Processionaries (1992-1995
Water and Source (1995-2000)
Metamorphoses and collections of Coleoptera (2000 – 2009)        extract

Bernard Métranve est né le 11 juin 1949 à Mézières, dans les Ardennes. D’un naturel solitaire et rêveur, il puise sa force dans l’observation et la contemplation de la nature. Dès l’âge de 13 ans, il cherche sa voie dans la création littéraire, poétique et artistique. C’est la sculpture qu’il choisit définitivement après un séjour de deux ans au Costa Rica , qui lui a permis de découvrir l’art précolombien.

En 1974, il va vivre en Afrique de l’ouest où il réalise des oeuvres en bois d’assez grande dimension et des sculptures en terre cuite. Les forêts de la région de Bouaké lui donnent la matière première . Huit ans plus tard, il s’installe au nord de la Colombie. Ce séjour de 16 ans dans les pays tropicaux a marqué indéniablement son oeuvre qui s’est enrichie de symboles et d’analogies. Privilégiant tout d’abord la ligne et la pureté de la forme, comme le faisaient Arp et Brancusi, le sculpteur s’est orienté ensuite vers des sculptures enveloppées sur elles-mêmes comme des momies (L’ HIVER- LE PRINTEMPS – ECLOSION). Les rubans symbolisaient le temps et simultanément la vie tacite, enfermée dans le cocon protecteur….

En résumé, 4 thèmes se sont succédés depuis 1988, date du début des créations vraiment personnelles du sculpteur :

  • Les sculptures enveloppantes (1988-1992)
  • Les Processionnaires ( 1992-1995
  • L’Eau et la Source (1995-2000)
  • Les Métamorphoses et les Collections de Coléoptères (2000- 2009)

Depuis 1989, Métranve s’est installé en France, dans le Loiret, à Barville-en-Gâtinais. Il a aménagé une ancienne vinaigrerie du XIXe siècle. .

Critique d’art / Art critic :     Angel Muriel Art critic Spain

Our sculptor, born forty-two years after Picasso painted the « Demoiselles d’Avignon » which lays the foundations of cubism, tearing / shredding forms and ending with the concept of Renaissance space. What once was is now object concept, and the art is reinvented and recreated in a new vision of easements that frees the dictates imitative and conventional / traditional form.

The first Cubism and Futurism then Boccioni (Unique Forms of Continuity in Space), were instrumental in freeing modern sculpture, bringing it to a total freedom in relation to the object. Brancusi drastically simplified forms that are close to abstraction. Suggest forms but not described. What was once rough and angular turns into simple lines and undulations.

Metranve Bernard is one of the great inheritors of this new way of doing. Even before he was a poet and sculptor; condition which has not lost because the underlying lyricism and poetry throughout his work translated into bronze plastic, wood and stone.

Lives in three of the five continents and the experience is very enriching. Each of these geographies marks a moment, a « tempo » in his work and in his life. It is from his return to France when the genius hatches leading to formalization within its four major series:
Sculptures wrappers (1988/1992). Caterpillars (processionary) (1992/1995). Power and Water (1995/2000). Coleoptera and Metamorphosis (2000/2009).

Wood, stone, bronze, carved, sculpted, cast, oxidized and burnished patina in tempos and chord: Andante ma non troppo ….. Andante moderato.

The Venus Callipyge, millennia later competes in beauty with that of Willendorf. The scarabs venustos me back to Egypt. The E
Wind wraps are diadems. And water sources are subtle gynoecium. The kiss is a double / duo of extraordinary delicacy and beauty. La belle Toine, and Welcome Surprise are three masterpieces of cubism / futurism. The Sphinx, another masterpiece of surrealism and the flight is like the Colossus of Rhodes: vigorous, herculean and monumental. (translation google)

—-

Critique d’art / Art critic :     Angel Muriel Art critic Spain

Nuestro escultor, nace cuarenta y dos años después de que Picasso pintara las  » Demoiselles de Avignón » que asienta las bases del cubismo, destrozando / desmenuzando las formas y acabando con el concepto de espacio renacentista. Lo que antes era objeto ahora es concepto, y el arte se reinventa y se recrea en una visión nueva que lo libera de servidumbres imitativas y de los dictados convencionales / tradicionales de la forma.

El cubismo primero, y el futurismo después con Boccioni (Formas únicas de continuidad en el espacio ), fueron determinantes en liberar a la escultura moderna, llevándola a una total libertad en relación con el objeto. Brancusi simplifica drásticamente las formas que están cerca de la abstracción. Las formas sugieren pero no describen. Lo que antes era áspero y anguloso se transforma en ondulaciones y en líneas simples.

Bernard Metranve es uno de los grandes herederos de esta nueva manera de hacer. Aunque antes que escultor ya era poeta; condición ésta que no ha perdido porque el lirismo y la poesía subyacen en toda su obra plástica traducidas en bronce, madera y piedra.

Vive en tres de los cinco continentes y esa experiencia es sumamente enriquecedora. Cada una de esas geografías marca un momento, un « tempo » en su trabajo y en su vida. Es a partir de su vuelta a Francia cuando eclosiona el genio que lleva dentro con la formalización de sus cuatro grandes series :
Esculturas envolturas (1.988/ 1992). Las Orugas ( procesionarias ) ( 1992/1995 ). Fuente y agua (1995/2000). Coleópteros y Metamorfosis (2000/2009).

Maderas, piedras, bronces, talladas, esculpidas, fundidos, patinados oxidados y bruñidos en tempos y acordes musicales : Andante ma non troppo….. Andante moderato.

La Venus Callipyge, compite en belleza milenios después con la de Willendorf. Los escarabeos venustos me transportan a Egipto. Las E
envolturas son diademas del viento. Las fuentes y el agua son sutiles gineceos. El beso es un duplo/ dúo de extraordinaria delicadeza y belleza. La belle Toine, Sorpresa y Bienvenidos son tres obras maestras del cubismo / futurismo. La Esfinge, otra obra maestra del surrealismo y el Vuelo es como El Coloso de Rodas : vigoroso, hercúleo y monumental.

Expositions Individuelles

2013 :        Montlouis-sur-Loire  au Carroi des Arts

2013 :        ERRANCES & CONVERGENCES Espace L’Arbre CHEDIGNY
2013 :        Salle St Nicolas, Paray-le-Monial
2012 :        Salle Germignonne, GERMIGNY DES PRES
Galerie Le Grand Loin à Fay aux Loges
2010 :        Briarres-sur-Essonne

2007:         Espace Mériadec (Tréboull)

2007  Maison du Patrimoine à Montmorency

2007  Galerie Gavart (a Fleur d`eau) à Paris

2006  Fondation Taylor à Paris

2006  Galerie Les Ormes à Courtenay

2005  Vals-les-bains. Salle Volane

2004  Galerie Tra/Vers/Art de Wavre en Belgique

1995  Chapelle des Pénitents à Saint Paul de Vence

1994  Galerie des Trois Maries à Orléans

1993  Ex-prévoté de Saint Aignan Sur Cher

1993  Société Générale à Paris – Champs Elysées

1989  Galerie Burak à Bogota en Colombie

1989  Alliance Française à Cali en Colombie

1983  Ran-Hotel Bouaké en Côte d’Ivoire

1981  Crypte Saint Agnès à Paris

1980  Orly Sud

1978  Thomson CFS à Orsay

1977  Galerie Mouffe à Paris

Expositions Collectives

2015 :            Salon SCULPTURUM de Strasbourg, les 29, 30 et 31 mai 2015

2014 :            Salon FIGURATION CRITIQUE

2014 :            Salon d’ Automne de Sannois. Invité d’Honneur

rétrospective des sculptures en bronze des 25 dernières années

2014 :            GMAC de Chatou

2013 :            Saint Tropez avec Atelier 138 – salle Despas

2013 :            Galerie Alfart LBK

2013:             Sculpt’en Sologne

2012:             Salon Art o’ Clock. Paris-La Défense

Figuration Critique

Sculptures en liberté à Roquebrune sur Argens

2011:             Salon de Sully-surLoire – Invité d’honneur

2010:             Business’art

Art shopping

Figuration Critique

Salon Comparaison (Grand Palais)

2009              Château de Villemenard

Trans’arts à Cogolin (Centre Maurin des Maures)

2008:             L’Art au Quotidien à Tours

Gand (Belgique)

2007:             Biennale de Ouistreham

2006-2007  Grand Marché d`Art Contemporain à la Bastille

2005  Flers. Invité d`honneur Salon des Artistes du Bocage

2005  Salon de Ouistreham

1997  Maison des Entreprises à Orléans

1997  Château des Chamerolles (Loiret)

1996  Galerie Salles à Nîmes

1996  Château de Meung-Sur-Loire

1994-1995  Château de Tourettes-Sur-Loup

1992  Amnesty International

1982  « Entre Terre et encre » Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké en Côte d’Ivoire

1977  Galerie Riviera à Obernai

Récompenses

2013 : Prix de la Caisse d’Epargne au Salon des A.O. à Orléans

2010  Prix de sculpture du Cercle des Artistes de Paris (mai-juin 2010)

2007  1er Prix de sculpture du salon de Dammarie-les-Lys (77)

2006  Prix de sculpture du 41e salon du Vézinet

2004  Médaille d’argent de la ville de Montargis (Loiret)

2003  1er Prix de sculpture au Salon de Saint Jean le Blanc

2002  Prix du Conseil Général du Loiret à Saint Brisson – sur- Loire

1998  Prix Art et Dialogue au Salon ITINERAIRE à Levallois-Perret

1997  1er Prix de Sculpture du Salon d’Automne Petit Format de Sannois

1997  1er Prix de Sculpture de la ville d’Ozoir-la-Ferrière (Iris)

1996  Plaquette d’ Or au Salon Authentic Arts de Meung-sur -Loire

1989  Prix Martin Pourret au 82e Salon des Artistes Orléanais

1978  Concours International de Lutèce (Médaille d’argent)

1977  Grand Prix de l’Europe de Strasbourg (4e prix)

Artist authorship + no commercial use + no modification     Copyright ©Bernard  Metranve         

Vitrinart      © Copyright 2012-2015     All rightreserved

Bernard Metranve LA FEUILLE Bronze patiné numéroté     2015-01

Bernard Metranve   Genese 2   2014-12

http://www.metranve.com

http://www.leportaildesantiquaires.com

http://www.metranve.odexpo.com/

http://www.meriadec-art.org/artistes/bernard_metranve.html

https://www.youtube.com/watch?v=CJw4AuusR9Q&feature=share

CLIQUER SUR UNE DES IMAGES DE LA GALERIE POUR OBTENIR LE CARROUSEL. LES DEFINITIONS D’IMAGE SONT CELLES DES AUTEURS
CLICK ON THE IMAGES OF THE GALLERY TO GET THE CAROUSEL.THE IMAGE DEFINITIONS ARE THOSE OF THE AUTHORS

Artist authorship + no commercial use + no modification     Copyright ©Bernard  Metranve         

Vitrinart      © Copyright 2012-2015     All rightreserved