Albert Wyndham


Le travail fantastique et magistral d’une passionnée de l’art photographique dans le nu et l’érotique,depuis de nombreuses années.A découvrir et à faire connaître.

La Petite Mélancolie

Albert Wyndham -Contorsion Paris, fin des années 1920 Épreuve argentique

Albert Wyndham -Tension Paris, fin des années 1920 Épreuve argentique

Albert Wyndham -untitled Paris – stamped – 1920s silver gelatin

Albert Wyndham -Untitled 1930s, silver gelatin print

Albert Wyndham -Untitled 1930s, silver gelatin print

Albert Wyndham – from Album of Original Gelatin Silver Prints Erotic, Dessous by Albert Wyndham, c. 1930

Albert Wyndham – from Album of Original Gelatin Silver Prints Erotic, Dessous by Albert Wyndham, c. 1930

Albert Wyndham – from Album of Original Gelatin Silver Prints Erotic, Dessous by Albert Wyndham, c. 1930

Albert Wyndham -Untitled French Lingerie 1930s, silver gelatin print

Albert Wyndham – Untitled , Paris around 1919 with the courtesy of the personal collection © Siegfried Sander

Albert Wyndham -Untitled 1920s, silver gelatin print

Albert Wyndham -Down by the River 1930s, silver gelatin print

Albert Wyndham -Untitled 1920s, silver gelatin print

Albert Wyndham -Stylish Gal…

Voir l’article original 159 mots de plus

Publicités

Carabin François Rupert


La Petite Mélancolie
killing time with beauty
Carabin François Rupert
Publié par Lapetitemelancolie le 07/01/2019

La Petite Mélancolie

Carabin François-RupertFemme nue couchée de dos, les pieds en l’air 1895-1910

Carabin François Rupert Femme nue debout de dos jambe levée

Carabin François-Rupert Femme nue couchée de dos, visage vers objectif

Carabin François-Rupert

Carabin François-Rupert

Carabin François-Rupert

Carabin François-Rupert Femme nue accroupie de dos, 1895-1910

Carabin François-Rupert FFemme nue assise de dos 1895-1910

Carabin François-Rupert Femme nue debout de profil droit1895-1910

Carabin François-Rupert Femme nue debout de face, main droite derrière la tête

Carabin François-Rupert Femme nue debout de face, bras gauche plié, couvrant le visage 1895-1910

Carabin François-Rupert Femme nue accroupie de dos, 1895-1910

Voir l’article original

Julie Oili, créatrice de tissages muraux


Nous les femmes

Julie Oili crée des tissages muraux réalisés avec des matériaux naturels comme la laine, le coton, le lin et des bois flottés. A 40 ans passés, Julie s’est découvert une fibre artistique et créative. En véritable autodidacte, elle a appris seule l’art du tissage mural. Une passion devenue un métier.

«Je suis une autodidacte, j’ai appris seule et sans guide cette technique artisanale. J’essaie de transmettre une émotion à travers chaque création qui est unique. Ils portent tous un nom, ce qui leur confère une personnalité. Tisser est une forme de méditation. Je crée chaque tissage comme un tableau lainé».

Chaque création est unique, suspendue à un bois flotté (que Julie et sa famille ramassent le week-end sur les plages proche de Guérande), composée de jolies matières (coton, lin, lurex, laine vierge, laine mèche, mohair, mérinos, alpaga et parfois quelques plumes) et de doux coloris.

Retrouvez LINDIGO WEAVING

Voir l’article original 14 mots de plus

Liu Bolin (1973)/ Matthias Bruggmann (1978) § caméléon?

Cette galerie contient 13 photos.


Initialement publié sur CultURIEUSE :
Au-delà de l’aspect spectaculaire de sa technique, Liu Bolin, 劉勃麟,  pose la question de la disparition de l’individu avalé par son milieu. A Lausanne, le musée de l’Elysée rassemble une cinquantaine de ses photographies monumentales qui interrogent des problématiques sociales, politiques et écologiques. Liu Bolin, né dans l’est de la Chine, a…

Ici au bord du monde


Elisabeth Poiret peintre
Ici au bord du monde
Publié le 30 juillet 2018

Elisabeth Poiret peintre

J’ai été touchée par un petit texte de Jeff Foster que je retranscris ici pour accompagner quelques nouvelles œuvres du mois de juillet, des encres et des collages sur papier.

Ce lieuétrange 

Pouvons-nous nous rencontrer au delà de nos histoires

dans un lieu au delà des attentes,

et nous tenir là ensemble ?

Pouvons-nous nous rencontrer au delà du rêve du lendemain,

et redécouvrir ce qui est ici aujourd’hui,

de sorte qu’aujourd’hui devienne demain sans effort ?

Ne nous sommes pas toujours rencontrés comme ceci,

Ici au bord du monde,

où tout est possible ?

Ce lieu étrange semble si familier.

Pastel et collage sur papier   30 x 24cm   juillet 2018

Collage, encre, pastel, sanguine. Tampon imprimé.  30 x 24 cm    juillet 2018

Encre sur papier  105 x 75 cm   juillet 2018

Encre sur papier 105 x 75 cm  juillet 2018

Collage et fusain sur papier   30 x 24…

Voir l’article original 44 mots de plus

Julie Mehretu (1970) § Jérusalem d’Alan Moore


https://culturieuse.wordpress.com/2018/07/28/julie-mehretu-1970
par CULTURIEUSEBiodiversité artistique.
le 28 juillet 2018

CultURIEUSE

© Julie Mehretu, Stadia II(encre et acrylique sur toile), 2004, 274x366cm.

Mais où se trouve-t-on? Quel est cet espace tourbillonnant? D’où provient ce vertige devant une toile en … deux dimensions? Que signifient ces formes géométriques virevoltantes? Pourquoi ai-je la sensation de reconnaître malgré tout ce « paysage »?

Julie Mehretu est née en Ethiopie. Suite au renversement de Haïlé Sélassié, son père d’origine éthiopienne et sa mère américaine rejoignent l’état du Michigan aux Etats-Unis lorsqu’elle est âgée de sept ans. Voilà pour l’origine.

Julie Mehretu. Excerpt (molotov cocktail), 2003. Ink and acrylic on canvas; 32 × 54 inches. Collection of Nicolas Rohatyn and Jeanne Greenberg Rohatyn. Photo by Erma Estwick. © Julie Mehretu. Courtesy of Marian Goodman Gallery

Peintre des flux, polycartographe contemporaine, architecte des mouvances urbaines, économiques, informatiques, sociologiques, etc, Julie Mehretu utilise la peinture, média traditionnel, pour tenter de traduire la complexité de notre temps bouleversé par de grands…

Voir l’article original 391 mots de plus

Claire Tabouret (1981) § adaptation/soumission

Cette galerie contient 8 photos.


Initialement publié sur CultURIEUSE :
Claire Tabouret, La Grande Camisole, 2015 (acrylique sur toile). Comme emmaillotés dans les plis artistiquement drapés de cette camisole (de force?), ces visages d’enfants au regard fixe et déterminé semblent scruter le regardeur. Sans animosité, mais avec pénétration. Aucun mouvement ne leur est possible, leurs membres sont invisibles. Qui les a…