EVELYNE POSTIC PAINTER SINGULAR ART FRANCE


EVELYNE POSTIC   PEINTRE ART SINGULIER   FRANCE

 

Evelyne Postic (born Mazaloubaud) was born in 1951 at the Hotel Dieu Lyon, France. Autodidact.

Evelyne Postic moved to Grenoble where she invents a parallel world, and began to paint and draw shapes that combines humans, plants, animals.
She is working on the adaptation of the living being to its environment, the evolution of species to survive. The infinite variety of forms of marine worlds, land and invisible fascinates.
Such as a river too long content, it creates the evening unabated. The color will be very important in his work.

———-

Evelyne Postic (née Mazaloubaud ) est née en 1951 à Lyon à l’hôtel Dieu, France. Autodidacte.

Evelyne Postic s’installe à Grenoble où elle s’invente un monde parallèle, et commence à peindre et à dessiner des formes où se mêlent l’humain, le végétal, l’animal. Elle travaille sur l’adaptation de l’être vivant à son environnement, l’évolution des espèces pour survivre.  La variété infinie des formes des mondes marins, terrestres, et invisibles la fascine. Comme une rivière trop longtemps contenu, elle crée le soir sans relâche .La couleur va être très importante dans son travail.

1989- les formes sont plutôt graphiques, a partir de 1995, elles deviendront plus courbes ensuite.

Sa recherche se fait sur des supports variés, toiles, polystyrène (bas-reliefs), papier, les personnages sont toujours de profil, les mains et pieds, très présents, les lèvres lippues, les yeux immenses, clin d’œil à l’Afrique qui fait partie de ses rêves.

La sculpture fais aussi partie de son œuvre, papier mâché et coloré, bois noirs sculpté, série en polystyrène, les dernières sculptures en papier, colle, fer à béton, et coquillages.

1990- Luis Marcel, de la galerie « Les quatre coins » à Rouannes, l’expose au salon d’art contemporain de Toulouse, (collection du musée de l’Art en marche, à Lapalisse, France).

1994- Rencontre avec Cérès Franco, qui l’exposera à l’œil de Bœuf, rue Qincampoix à Paris,

Puis celle-ci entrera dans sa collection à l’Agrasse, France.

En 1996- Gérard Sendrey musée de la création Franche, l’invitera « aux Jardiniers de la mémoire » présente dans la collection du musée de la création Franche à Bègles, France.

En 1998- découverte de New- York, invité pour une exposition collective par l’artiste Pill Demise Smith, avec Ody Saban, Carolle Bailly, Gérard Sendrey.

A son retour elle peint de grands calicots, sur le thème de l’immigration, où les buldings sont transformés en femmes.

En 2006- elle s’installe à Lyon, retour aux origines, près du Rhône.

En 2009- la galerie Dettinger-Mayer, spécialisée dans le dessin contemporain et les arts primitifs expose ses nouveaux dessins, des encres, en noir et blanc, sur toile, où tout son univers peut se multiplier à loisir, mondes cachés, intérieurs mystérieux, où le subconscient, révèle ses peurs intimes, et les exorcise.

2010- Participation à l’exposition, L’art partagé, à Rives France, organisé par le collectionneur Jean-Louis Faravel, président D’œil’art.

2010- La galerie Hamer à Amsterdam, art brut et outsider, l’expose au salon Outsider au Kunst center à Aalsmeer, près d’Amsterdam, avec des dessins sur calque.

2011- le musée de l’Art spontanée à Bruxelles lui fera une exposition personnelle de ses dessins sur toile en noir et blanc, en février 2011.

En 2012- Découverte de l’Afrique noire au Togo et Benin , avec Alain Dettinger.

Exposition personnelle à la galerie de la Halle Saint-Pierre à Paris temple de l’art brut et singulier.

La galerie Dettinger-Mayer à Lyon, lui fait une seconde exposition personnelle avec des dessins sur calques, en noir et blanc et couleur, la couleur revient, mais en douceur.

Cette exposition est plus organique , la mort et la vie s’y entrecroise.

La galerie Américaine Bourbon-Lally, exposera ses dessins à l’Outsider Art Fair de New-York en février 2013.

En mai 2013 : exposition  » l ‘Inachevé » – Gare de Lausanne Halles CFF – Suisse

Du 7 juin au 7 juillet 2013 : Exposition de dessins au Maroc, Tanger, avec la galerie Conil et Artingis

texte JP001POSTIC

MUTATIONS CHEZ LES ALLOCHTONES D’EVELYNE POSTIC ?

Nées d’une longue filiation de personnages issus de son imaginaire, les créatures récentes d’Evelyne Postic sont pourtant physiquement différentes de leurs ancêtres. Leur habitat également, d’où le grégarisme a disparu. En somme, en « mutant » de la couleur au noir et blanc, avec ce travail très stylisé, miniaturisé, elle a fait éclore une nouvelle génération moins anecdotique que la précédente, et plus animalière. Plus rigoureuse, aussi, dans sa précision d’entomologiste.

Désormais dépourvu d’habitacle original, chaque « individu » de son prodigieux bestiaire est placé dans un rectangle indépendant des autres. Comme ceux que l’on trouve épinglés et étiquetés dans les Muséums d’histoire naturelle. Comme si l’artiste avait fait le tour des animaux fabuleux dont son enfance a pu rêver : rats énormes aux dents menaçantes et pattes griffues… lézards géants à tête ovoïde bardée d’ergots, aux écailles finement soudées, aux énormes pores fémoraux… griffons, toutes antennes dressées, gueule ouverte, semblant menacer un ennemi invisible… papillons aux ocelles spiralées, aux palpes/fleurs terminés par des vibrisses qui, telles des dentelles, leur confèrent gracieuseté, délicatesse et majesté… oiseaux dressés, tête coiffée d’une excroissance aplatie, au  bec vermiculé… animaux enfin, de forme indéfinie, dotés de barbillons/fleurs, au corps extrémal et pattes inégales dans leur finesse surprenante, etc. Toutes ces « espèces » saisies en des temps antédiluviens par quelque cataclysme, et figées pour l’éternité dans leurs attitudes familières.

Telles sont les différences anatomiques de ces êtres, qu’elles donnent à penser qu’il pourrait s’agir d’un « autre » monde ! Alors que ce sont assurément des vestiges de ses ethnies familières, exhumés après des millénaires de bouleversements, par Evelyne Postic ? Sans doute, pour elle, cette appartenance est-elle évidente, qui définit ses nouvelles créations comme de vieux amis : « Homme-cerveau », « La bestiole », « La chose », « Enveloppeuse »… ? Mais, pour le visiteur l’énigme reste entière.

Néanmoins, vivants ou fossilisés, elle a longuement fleuronné ces êtres, d’étoiles ou folioles minuscules, les a incrustés d’infimes guillochures, piquetés de graciles vermiculures, ponctués de microscopiques pointillés, générant sur certains une sorte de velouté qui pourrait aller à l’encontre de l’idée de « fossiles »…?

Quoi qu’il en soit, tant de soin apporté à ornementer ses personnages, tant d’heures à l’évidence passées dans une proximité harmonieuse, une imagination enflammée, une fantasmagorie débridée, font que les dessins d’Evelyne Postic génèrent la même surprise que ses précédents allochtones, témoignent de la même quête, d’un même espoir de percer les secrets de la vie dans des mondes inexplorés, créant subséquemment les épisodes d’un captivant récit d’aventure et d’amour. Créant également et surtout, une œuvre pleine de cohérence, de vitalité, d’une facture à la fois mystérieuse et déterminée, avec pour constantes, authenticité, force créative. Et beauté.     Jeanine Rivais

 

 

Artist authorship + no commercial use + no modification      

    Copyright ©Evelyne Postic

Vitrinart © Copyright 2012-2016   All right reserved

—–

—–

—–

www.myspace.com/art36

www.postic.black-and-white.overblog.com
www.galerie-dettinger-mayer.com
www.galeriecorcia.com

https://www.facebook.com/evelyne.postic

—–

CLIQUER SUR UNE DES IMAGES DE LA GALERIE POUR OBTENIR LE CARROUSEL. LES DEFINITIONS D’IMAGE SONT CELLES DES AUTEURS.

CLICK ON THE IMAGES OF THE GALLERY TO GET THE CAROUSEL.THE IMAGE DEFINITIONS ARE THOSE OF THE AUTHORS

 

 

 

 

Artist authorship + no commercial use + no modification        

  Copyright ©Evelyne Postic

Vitrinart      © Copyright 2012-2016   All right reserved 

3 réflexions sur “EVELYNE POSTIC PAINTER SINGULAR ART FRANCE

  1. […] EVELYNE POSTIC PEINTRE ART SINGULIER FRANCE Evelyne Postic (born Mazaloubaud) was born in 1951 at the Hotel Dieu Lyon, France. Autodidact. Evelyne Postic moved to Grenoble where she invents a p…  […]

  2. […] POSTIC EVELYNE,POTHIER YVES,PRINTEMPS Patricia, […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s